Les extensions en bois : règles et avantages de l’agrandissement en bois

Matériau roi de l’extension, le bois constitue une possibilité d’agrandissement prisée pour sa rapidité et son efficacité. Surfant sur la vague des constructions vertes, le bois bénéficie de nombreux avantages, que la législation favorise. Entre extension en kit, ossature, style et auto-construction, le bois est une véritable solution l’agrandissement et la rénovation de maisons.

Les extensions en bois regroupent une multitude de techniques et de styles. Entre poteaux-poutre et l’ossature bois, les offres pour l’agrandissement, la surélévation et les extensions en bois florissant.

Les avantages de l’extension en bois

Outre ses qualités architecturales et son adaptabilité (tous les styles et toutes les finitions sont possibles), le bois utilisé dans une extension offre de nombreux avantages :

  • La faible épaisseur des murs (comparée à l’épaisseur des murs en parpaings), qui permet de gagner en superficie globale.
  • Un coût moins élevé : moins cher que la construction traditionnelle et plus rapide (notamment avec l’ossature bois préfabriquée en atelier)
  • Un confort thermique indéniable (forte inertie du bois)
  • La simplicité de mise en œuvre : panneaux préparés en atelier prêts à monter, montage en quelques jours (faible détérioration des extérieurs et du bâtiment déjà existant), etc. Selon les contraintes d’accessibilité du chantier, les panneaux peuvent être prévus pour passer par les portes et fenêtres de la maison.
  • Le respect du terrain : qu’il s’agisse d’une extension accolée à la maison (pour une véranda par exemple) ou d’une extension indépendante (un bureau ou une chambre d’amis dans votre jardin), l’un des points forts de l’extension en bois est son faible impact sur le terrain qu’elle occupe. L’ancrage de l’extension est minimal et laisse peu de marques si vous souhaitez la retirer (les besoins en terrassement sont réduits).
  • Le bonus COS : c’est une des mesures phares de l’incitation à la construction durable et respectueuse de l’environnement. En échange d’efforts en faveur de la performance énergétique et du respect de l’environnement, vous bénéficiez d’une autorisation pour augmenter votre surface constructible. (Attention toutes les communes n’offrent pas le bonus COS, voir notre dossier à ce sujet)

La garantie sur les matériaux et sur les énergies renouvelables

Qu’il s’agisse d’un fabricant d’extension ou d’un constructeur, un professionnel sérieux doit vous proposer une qualité de bois respectueux de l’environnement et de la réglementation. Outre l’incitation financière avec les aides et les subventions, il est conseillé de préférer un bois avec les garanties :

  • Certifications PEFC et FSC : prouvent que le bois utilisé vient de forêt gérées durablement
  • La norme RT 2012 : votre nouvelle installation doit-être performante en termes énergétique

Le constructeur/ fabricant, quel qu’il soit, doit également vous proposer un bois qu’il aura préalablement sélectionné pour sa qualité. (Le Red-cedar et le sapin du Nord sont le plus souvent utilisés)

Incitation financière de taille, l’utilisation du bois pour votre extension ou votre agrandissement vous permet de réduire votre facture tout au long de la durée de vie de votre nouvel espace : réduction de la facture de chauffage, etc. Vous économisez donc à la planification, lors de la construction et après l’installation. Les  collectivités l’ont bien compris, et proposent donc de nombreuses incitations pécuniaires à l’utilisation du bois.

Les incitations financières: prêts, assurances et subventions pour les extensions en bois

Favorisée dans le contexte de l’énergie durable, l’utilisation du bois (qu’il s’agisse de construire ou d’agrandir) bénéficie d’incitations conséquentes. Collectivités territoriales, banques, assureurs, organismes de subventions, etc. tous vous invitent à réduire votre facture en utilisant le bois.

Parmi les aides, subventions et crédits d’impôts dont vous pouvez bénéficier se trouvent :

  • Les crédits d’impôts accordés par les banques : certains organismes de crédits vont même jusqu’à proposer des prêts à taux bonifiés pour l’utilisation du bois
  • Les collectivités territoriales, régionales, etc. et affiliés : ANAH, ADEME, etc. Tous ces organismes vous proposent de vous épauler dans votre financement pour une construction et une extension dite « verte ». (Voir les dossiers de la rédaction sur les aides et subventions)
  • Les éco-chèques, primes à l’utilisation d’équipements et matériaux verts, etc.

Attention toutefois, ces aides sont soumises à la condition du respect des normes environnementales (normes  PEFC, etc.)

Le conseil de la rédaction de L’Extension Mag : lorsque vous définissez votre projet, et surtout, son enveloppe budgétaire, pensez à bien contacter les banques et assurances pour comparer leurs offres : tarifs de l’assurance dommages-ouvrages, prêts à taux bonifiés, etc. Pour vous aider à monter votre dossier, rendez vous sur le site de votre collectivité territoriale pour plus d’informations.

Extensions en bois et professionnels de l’agrandissement?

Si vous ne faites pas appel aux extensions en kits (en auto-construction ou en faisant appel à un fabricant), contacter un architecte est conseillé ; et obligatoire dans certains cas (Voir notre dossier à ce sujet). Les solutions les plus couramment utilisées pour une extension en bois sont :

  • Le recours à un architecte : en accord avec les propriétaires, accompagne le projet de la conception à la réception des travaux. Il propose une solution adaptée aux besoins en termes de superficie et de style, sélectionne les matériaux et conduit le chantier. Les conseils de cet expert sont précieux si l’on souhaite un chantier orienté vers l’économie d’énergie, ou des lignes architecturales particulières.
  • Le recours à des fabricants d’extensions clés-en-mains : maîtrisant la chaine de production de la fabrication à l’installation, ces professionnels accompagnent également les particuliers dans toutes leurs démarches.

Ces 2 corps de métiers intègrent parfaitement les contraintes environnementales et les normes qui les talonnent.

Quel prix pour une extension en bois ?

Outre la réduction de la facture avant, pendant et après les travaux (construction, usage et entretien), le bois offre un avantage de poids dans la construction : comptez environ 1 000€ le m². (En fonction de votre projet, de sa complexité et du choix du fabricant/constructeur)

Pour approfondir, voir les dossiers de la rédaction sur Choisir son fabricant: les règles à connaître avant de signer, Comparatif des prestations et obligations des professionnels de l’agrandissement, La performance énergétique et nos dossiers sur Les aides et subventions à l’extension et l’agrandissement de maison.

Referencement referencement internet - hypnose - maca - sextoys